PAGE D'ACCUEIL

Contact

Notre région

EXPERTISE DU BATIMENT THERMOGRAPHIE :

Expertise du bâtiment

Expertise thermique

thermographie infrarouge

VENTILATION :

Expertise de la ventilation

INFILTRATIONS D'AIR DANS LES BATIMENTS :

Infiltrométrie

ETUDES THERMIQUES :

Etudes thermiques RT2012

Simulation dynamique

 

 

ESPACE ENERGIE sas  

Une entreprise au service de sa clientèle depuis 1974 !

 

Bureau d'études thermiques

RT 2012

 

- Etudes thermiques

- Simulation dynamique

_ Etudes PHPP pour les maisons passives

 

Etudes thermiques :

 Réalisation d'études thermiques en conformité avec la réglementation du

Centre Scientifique et Technique du Bâtiment selon la nouvelle réglementation 

thermique RT 2012.

 

Simulation dynamique (étude d'optimisation thermique) :

But : optimiser l'efficacité énergétique future du bâtiment au meilleur coût

global (investissement, exploitation, entretien et maintenance, amortissement)

Réalisation aux stades de la construction des simulations de l'enveloppe et

des équipements en regard des expositions spécifiques avec les modalités

d'occupation ou d'exploitation avec intégration du type d'activités

associés aux équipements. Simulation zone par zone horaire avec intégration

des charges résultant de l'exposition et de l'occupation.

Détail des phases de la prestation :

1- Elaboration d'un programme et réalisation d'un cahier de préconisations

énergétiques.

2- Analyse multicritères des esquisses.

3- Analyse du projet et mise au point par modélisation.

4- Analyse et contrôle de l'avant projet définitif.

5- Suivi de réalisation avec participation aux réunions de chantiers.

6- Contrôle de la qualité thermique du bâti par des mesures d'infiltrométrie.

et visualisation des défauts en thermographie (estimation de surconsommation

d'énergie).

7- Contrôle des débits d'air des systèmes de ventilation.

10- Bilan énergie grise.

11- Suivi d'exploitation et analyse sur deux ans.

 

Expertises thermiques :

Le bureau d'études d'Espace Energie est à l'écoute de ses clients :

caractéristiques, particularités spécifiques afin de réaliser la meilleure

approche de calcul des déperditions du bâtiment pour la construction

individuelle, collective et tertiaire neuve ou en rénovation.

Bilans comparatifs prévisionnels du coût annuel d'énergies :

Réalisation de bilans comparatifs prévisionnels du coût annuel de

climatisation ou de chauffage dans les principales énergies : électrique

direct ou à accumulation, géothermie, aérothermie, solaire thermique, solaire

photovoltaïque, gaz naturel, gaz propane liquéfié, fioul, bois, bois déchiqueté,

granulés de bois.

Conseils, choix des énergies, simulations énergétiques :

C'est la prise en compte attentive de la demande spécifique de la clientèle

pour choisir une énergie concernant un projet de construction ou de rénovation.

C'est aussi des conseils pour l'optimisation, la mise en oeuvre, de l'isolation

thermique ainsi que de tous les éléments entrant en relation avec la gestion

thermique : type de chauffage, climatisation, systèmes passifs à haut

rendement énergétique, rafraîchissements en natural cooling, puits canadiens,

chauffage au bois sous toutes ses formes : déchiqueté, en granulés, en bûches,

énergie photovoltaïque, capteurs solaire à eau chaude, etc.), détermination des

avantages et inconvénients et établissement d'une synthèse afin d'assurer un

choix qualitatif avant de prendre une décision pour la réalisation de travaux.

Par le conseil sur le choix judicieux et comparatif des produits isolants, du

types de menuiseries : bois, pvc, aluminium, des types de portes, etc. à mettre

en oeuvre afin de répondre au mieux aux attentes de la clientèle permettant

de faire ainsi une synthèse de chaque système pouvant être retenu dans les

bases de calcul.

C'est enfin l'assurance de la meilleure satisfaction pour votre construction

d'un excellent niveau de confort optimal en été comme en hiver avec une

installation de chauffage performante, un coût d'exploitation raisonnable

et justifié.

C'est  aussi la sécurisation et la valorisation optimale de votre investissement

patrimonial par la garantie de la conformité du contenu de tous les produits

intégrés dans la construction par la préconisation de produits agréés par le

CSTB dans la conformité de la réglementation thermique en vigueur RT 2012.

C'est aussi, pour un projet de travaux des simulations comparatives de résultats

thermiques qui peuvent être mises en évidence pour calculer la rentabilité et la

justification des investissements de travaux à engager dans un projet de rénovation

ou de construction neuve.

C'est aussi la réalisation de test de perméabilité à l'air non intrusifs du bâtiment

(en infiltrométrie).

Assistance technique sur site, pendant les travaux :

Le conseil peut aller jusqu'au contrôle sur site des éléments thermiques tels que isolation,

ouvertures, toiture, vérication des débits d'air de la ventilation mécanique, etc.

pour s'assurer de la bonne mise en oeuvre des éléments entrant dans la construction.

 

Espace Energie dispose d'un bureau d'expertise thermique avec possibilité

d'un diagnostic par caméra infrarouge et infiltrométrie permettant de visualiser

et constater des problèmes cachés dans la construction ancienne et neuve :

- Désordres et malfaçons d'isolation thermique dans les murs, au sol, dans

la toiture, défauts d'étanchéité des fenêtres ou portes.

- Recherche de fuites d'eau, entrées d'air parasite, coupures de câbles

chauffants dans les dalles.

-Insalubrité, humidité.

- Inconfort important et surconsommation d'énergie, etc.

 

Informations complémentaires sur la page Expertise thermique

 

Membre de l'Association d'Agences Françaises de contrôle par

thermographie et infiltrométrie pour la maitrise de l'énergie

 
 

Infos sur la nouvelle réglementation RT2012:

Cette nouvelle réglementation, instituée par le décret n° 2010-1269 du 26 octobre 2012, est

désormais achevée avec un mois d’avance et après deux ans de travaux, et s’applique, à

partir du 28 octobre 2011, aux bâtiments neufs publics et du tertiaire (commerces et bureaux)

ainsi qu'aux zones prioritaires de rénovation urbaine.

L'obligation pour les logements neufs et la maison individuelle s'appliquera seulement aux permis

de construire à partir du 1er janvier 2013.

Les objectifs de cette réglementation thermique, inscrits à l’article 4 de la loi «Grenelle 1», et

adoptée par le Parlement à la quasi-unanimité, insistent particulièrement sur la nécessité d’une

réduction des consommations d’énergie et des émissions de CO2, d’une évolution technologique

et industrielle significative dans la conception et l’isolation des bâtiments et pour chacune des

filières énergétiques, et enfin d’un bouquet énergétique équilibré, faiblement émetteur de gaz à

effet de serre et contribuant à l’indépendance énergétique nationale.


La loi confirme aussi les conclusions du Grenelle Environnement, qui prévoyaient une limitation des

consommations d'énergie primaire (chauffage, eau chaude, éclairage, climatisation, ventilation) à

50 kWh/m²/an en moyenne. Elle précise que les consommations doivent être mesurées en énergie

primaire, afin de tenir compte des consommations énergétiques de l’ensemble du processus de

production, de transport et de distribution d’énergie.


A noter que dans le nord et l'est de la France, les nouveaux bâtiments pourront consommer jusqu'à

65 kWh par m2 et par an, alors qu'ils devront atteindre une performance de 40 kWh/m2/an sur le

pourtour méditerranéen, aux hivers plus doux. De plus, de nouvelles exigences minimales vont

également être introduites comme l’obligation de recours aux énergies renouvelables, l’obligation

de traitement des ponts thermiques ainsi que celle concernant le traitement de la perméabilité à l’air

des logements neufs.


En revanche, les coûts de construction des bâtiments respectant cette réglementation seront plus

élevés, de l’ordre de +5% à +7% en 2013, reconnaît une étude de l'Ademe. Mais le ministère de

l'Ecologie chiffre entre 5.000 et 15.0000 euros sur 20 ans le gain de pouvoir d'achat réalisé sur

leur facture d'énergie par les Français achetant un logement BBC.

De tous les secteurs économiques du pays, le bâtiment est le plus vorace en énergie. Il consomme

actuellement environ 68 millions de tonnes d'équivalent pétrole par an, soit 42,5% de toute l'énergie

consommée en France. Il génère aussi 123 millions de tonnes de CO2, soit 23% des émissions,

mais avec les avancées de la RT 2012, c’est une consommation globale d’énergie qui devrait êtr

divisée par 2.